Deutsch

Les amateurs de bains de soleil

Des Reptiles alentours de Ganges

Le reptile le plus fréquemment rencontré autour de Ganges est le Lézard des murailles. Dans de bonnes années pour les réptiles – ensoleillées, chaudes, douces – on peut l’observer souvent, prenant son bain de soleil sur des murs en pierres et rochers. Il varie énormément en couleur et dessin. Pendant la période de réproduction, le mâle oscille en multiples couleurs, autrement il a des tâches brun clair ou noires sur fond gris-foncé. La coloration standard est brun-verdâtre: une bande longitudinale foncée va du museau au bout de la queue en passant par l’oeil. De chaque côté, le Lezard des murailles dispose d’une autre bande de couleur plus claire et composée de tâches. On ne risque pas de confondre le Lézard des murailles avec d’autres variétés, sauf peut-être avec son frère espagnol (Podarcis hispanica), ou avec le Lézard vivipare. – Assez fréquent dans les Cevennes du Sud est un lézard beaucoup plus grand, le Lézard vert occidental – on le distingue du Lézard des murailles sans le voir grace au plus grand bruissement qu’il produit quand il prend la fuite pour se cacher.

Celle qui marche sur des bris de verre

La Tarente du midi considère les murailles de l’habitat humain comme son territoire. D’autant plus si une lampe électrique éclaire le mur et qu’elle puisse chasser les insectes attirées par la lumière. Les tarentes sont des lézards étonnement agiles , munies non de ventouses , mais de lamelles adhésives sur leurs longs doigts, elle mêmes munies de millions de poils microscopiques aux extrémités en forme de spatule. Le poil est attiré à la surface par des forces électrostatiques à l’échelle nanométrique ( force de Van der Waals ), qui permettent à la tarente de se maintenir en posant les doigts perpendiculairement aux surfaces et à se déplacer sans trop d’efforts en les tirant parallèlement à la surface. La tarente possède de plus des griffes rétractiles.

Des serpents absolument inoffensifs

De tous les serpents qui peuplent l’Occitanie, on a de fortes chances d’apercevoir la Couleuvre à collier, notamment au fond de rivières ou fleuves. Tout en sachant très bien nager et plonger elle chasse également sur terre. La Couleuvre d’Esculape, plus grande et de couleur brune, est en revanche un animal strictement terrestre. Lorsqu’on tombe dessus quand elle traverse un sentier, elle ne bouge pas et se fait observer de tous les cotés. Mais aussitôt qu’on lui tourne le dos elle disparaît en un clin d’oeil. Toutes les deux espèces de serpents sont absolumment inoffensifs. Dans les Cevennes du Sud vivent très peu de serpents venimeux.